Taxe d’habitation : ces villes françaises qui vont pâtir de la réforme

Alors que 80% des Français vont être exonérés, bon nombre de maires s’inquiètent à l’idée de voir leurs recettes diminuer. Pire: dans 52 communes, plus personne ne paiera la taxe d’habitation, selon Le Parisien.

(LaVieImmo.com) – La réforme de la taxe d’habitation voulue par Emmanuel Macron ne fait pas que des heureux. Si la grande majorité des contribuables se frottent les mains à l’idée d’économiser 1000 euros par an en moyenne, certaines villes font déjà la grimace. Pourquoi? Parce que l’exonération de cet impôt local pour 80% des Français va priver bon nombre de communes de recettes pourtant essentielles à la réalisation de projets locaux d’envergure, comme la rénovation des routes ou la réhabilitation des écoles.

C’est ce que révèle un document que s’est procuré Le Parisien, selon lequel certains maires se montrent très inquiets. Et pour cause. « Peu d’entre eux croient Emmanuel Macron lorsqu’il leur assure que la suppression sera ‘entièrement’ compensée ‘à l’euro près’. D’autant que la mécanique précise n’est pas encore au point », écrit le journal.

Ce document rédigé par la Commission des finances du Sénat recense l’impact de la mesure dans toutes les communes de France. « Sans surprise, les villes les plus riches s’en sortent le mieux puisque leurs habitants, plus aisés, vont continuer à payer l’impôt local », indique le quotidien. Mais dans d’autres communes, on est beaucoup moins serein.

Paris et Marseille grandes perdantes

En effet, dès 2020, 52 municipalités n’auront plus de contribuables concernés par la taxe d’habitation. La situation est même devenue ubuesque à Rocourt, dans les Vosges, où le nombre de foyers exonérés va passer de 0 à 100%. Et dans 131 autres villes, il n’y aura plus qu’un seul ménage pour financer certains projets de la commune, poursuit Le Parisien.

Parmi les 20 plus grandes villes passées au crible, c’est Marseille qui devrait perdre le plus avec cette réforme, avec 178 millions d’euros de taxe d’habitation évaporée en 2020, soit 81% de foyers exonérés. Paris est deuxième du classement avec environ 150 millions d’euros (56% de ménages exonérés). Suivent les villes de Toulouse (-80 millions), Lyon (-78 millions) et Nice (-60 millions). À l’inverse, Le Havre, Grenoble et Brest limitent la casse avec un manque à gagner de « seulement » 25 millions d’euros de recettes.

La promesse présidentielle la plus populaire a été inscrite noir sur blanc dans le projet de budget pour 2018, et devra passer l’épreuve du Parlement pour être définitivement gravée dans le marbre. Mais les sénateurs les Républicains n’entendent pas en rester là et vont déposer un recours devant le Conseil constitutionnel dès que la réforme sera votée, croit savoir Le Parisien. Selon eux, la réforme remet en cause le principe de l’égalité des citoyens devant l’impôt.

Source: https://www.lavieimmo.com/fiscalite-immobiliere/taxe-d-habitation-ces-villes-francaises-qui-vont-patir-de-la-reforme-41064.html



Partager cette page
NEWS DU 16-03-2020
NEWS DU 11-03-2020
NEWS DU 09-03-2020
NEWS DU 06-03-2020
Courtier Immobilier Financement de l'immobilier Interviews Les Foires Promotion immobilière
Interview avec M.Nejib snoussi directeur général de l’Habitat
Interview avec M. SAADAK YOUNES
Interview avec M. Abdel Hamid LAMIRI
Bricolage Lamasat LE MAGAZINE Santé dans l'immobilier Techniques de jardinage
EMISSION 5
EMISSION 4
Emission 3
Le monde de l'architecture Les techniques de construction Musées du monde Villes du monde
L’univers du granite
Musée d’Art moderne
Toulouse la ville rose