Maroc: Immobilier : Les grands projets structurants dopent le marché

Bien que le haut standing n’ait pas pu renouer avec la prospérité qu’avait connue Tanger pendant la période allant de 2000 à 2008, ce type d’habitat de luxe demeure toujours sollicité dans certaines zones résidentielles.

Le grand dynamisme que connaît Tanger, grâce aux Hautes orientations de SM Mohammed VI, continue de jouer en faveur du développement du secteur du BTP. Les promoteurs immobiliers ne peuvent ainsi cacher leur optimisme quant à l’avenir de leurs activités dans la ville du détroit. «Il va de soi que le secteur réagit automatiquement à toutes les évolutions que connaît Tanger. Il devient plus actif et voit par conséquent croître son chiffre d’affaires grâce aux importants chantiers de restructuration et d’embellissement de la ville, programmés en grande partie dans le cadre du plan Tanger-Métropole ainsi que de grands projets d’investissements réalisés ou en cours de réalisation, telles l’usine Renault-Nissan ou la Cité Mohammed VI- Tanger Tech», affirme le président de l’Union des promoteurs immobiliers de Tanger, Issa Ben Yaakoub.

Selon les données officielles, le secteur à Tanger ne cesse d’être sollicité et de recevoir des demandes de la part des clients (représentant les différentes couches sociales), et ce en raison du déficit en termes de logements dont souffre le Maroc en général et la ville du détroit en particulier. Parmi les segments immobiliers les plus sollicités à Tanger, l’habitat social. Celui-ci continue de se positionner en première ligne en termes de production et de vente. Il parvient donc à couvrir annuellement la majorité des besoins en logements (50%) de la ville.

Le logement à 250.000 dirhams qui réussit encore à attirer les différentes couches sociales, est en général construit dans les zones périphériques de la ville telles que Mesnana, Tanja Balia ainsi que sur quelques lotissements des routes de Tétouan et Rabat.

Et bien que le haut standing n’ait pas pu renouer avec la prospérité qu’avait connue Tanger pendant la période allant de 2000 à 2008, «ce type d’habitat de luxe, dont les tarifs varient entre 20 à 25 mille dirhams le mdans la ville du détroit, demeure toujours sollicité dans certaines zones résidentielles telles que celles d’Iberia et de Souk El Bkar», souligne M. Ben Yaakoub.

Source: http://aujourdhui.ma/economie/immobilier/immobilier-les-grands-projets-structurants-dopent-le-marche



Partager cette page
NEWS DU 16-03-2020
NEWS DU 11-03-2020
NEWS DU 09-03-2020
NEWS DU 06-03-2020
Courtier Immobilier Financement de l'immobilier Interviews Les Foires Promotion immobilière
Interview avec M.Nejib snoussi directeur général de l’Habitat
Interview avec M. SAADAK YOUNES
Interview avec M. Abdel Hamid LAMIRI
Bricolage Lamasat LE MAGAZINE Santé dans l'immobilier Techniques de jardinage
EMISSION 5
EMISSION 4
Emission 3
Le monde de l'architecture Les techniques de construction Musées du monde Villes du monde
L’univers du granite
Musée d’Art moderne
Toulouse la ville rose