Maroc: 90,7% des logements sont inoccupés en milieu urbain

L’effectif des logements occupés est passé de 5.367.178 unités en 2004 à 7.071.118 en 2014, dont la part du milieu urbain est passée de 60,1 à 65,4%.

La célébration de la journée mondiale de l’habitat, qui coïncide avec le 2 octobre, est l’occasion de dresser un bilan de ce secteur. A cet effet, le Haut-Commissariat au Plan (HCP), qui s’appuie sur les données du recensement général de la population et de l’habitat, précise que le parc national de logements s’élève, en 2014, à 8,86 millions d’unités d’habitation, dont 6,19 millions en milieu urbain (soit 69,8%) et 2,68 millions en milieu rural (30,2%). Quant aux logements occupés, ils représentent 79,8% de ce parc. Pour leur part, les logements vacants sont d’un taux de 12,2% et ceux secondaires et saisonniers de 8%. Le milieu rural, lui, se caractérise, selon la note du HCP, par la prédominance des logements occupés, soit 91,3% au lieu de 74,8% en milieu urbain. Cela étant, l’effectif des logements occupés est passé de 5.367.178 unités en 2004 à 7.071.118 en 2014, dont la part du milieu urbain est passée de 60,1 à 65,4%. Dans la même lignée, le HCP s’exprime sur les logements de prédilection.

Le parc moderne se situe à 65%

D’après la même note, la répartition des ménages selon le type de logements occupé en milieu urbain montre une augmentation de la part des maisons marocaines modernes de 62,6% en 2004 à 65% en 2014 et celle des appartements de 12,4 à 17,5% et une baisse de celles des maisons traditionnelles de 8,1 à 5,5% et de l’habitat sommaire ou bidonville de 8,2 à 5,2%. Cependant, la répartition des ménages selon le type de logements dans le milieu rural fait apparaître une tendance à la baisse de la part des logements ruraux de 72,8% en 2004 à 64,0% en 2014 et une augmentation de celle des maisons marocaines modernes de 13,6 à 25,9%. Selon les régions, la répartition des ménages selon le type de logements en milieu urbain montre que 3 grandes régions se caractérisent par une part des ménages occupant les maisons marocaines modernes inférieure à la moyenne nationale. Il s’agit de Casablanca-Settat avec 50,1%, Rabat-Salé-Kénitra avec 60,9% et Marrakech-Safi avec 62,8%. Néanmoins, les deux premières régions disposent des parts les plus élevées en ménages habitant des appartements (30 et 20,5%) et des habitats sommaires ou bidonvilles (9,7 et 8,0%).

Source: http://aujourdhui.ma/economie/immobilier/907-des-logements-sont-inoccupes-en-milieu-urbain



Partager cette page
NEWS DU 16-03-2020
NEWS DU 11-03-2020
NEWS DU 09-03-2020
NEWS DU 06-03-2020
Courtier Immobilier Financement de l'immobilier Interviews Les Foires Promotion immobilière
Interview avec M.Nejib snoussi directeur général de l’Habitat
Interview avec M. SAADAK YOUNES
Interview avec M. Abdel Hamid LAMIRI
Bricolage Lamasat LE MAGAZINE Santé dans l'immobilier Techniques de jardinage
EMISSION 5
EMISSION 4
Emission 3
Le monde de l'architecture Les techniques de construction Musées du monde Villes du monde
L’univers du granite
Musée d’Art moderne
Toulouse la ville rose