le prix des logements baisse dans 25% des villes françaises


Selon la cote Le Revenu – MeilleursAgents.com, le prix du mètre carré recule dans de nombreuses villes moyennes comme Béziers (-6,1% en un an), Pau (-4,6%), Calais (-3,6%). Mais aussi dans de grandes agglomérations comme Besançon (-2%), Reims (-0,9%), Toulon (-0,7%).
Deux fois par an, en février et à la fin de l’été, la cote Le Revenu-MeilleursAgents.com vous donne toutes les informations nécessaires pour réussir votre projet immobilier.

La dernière version de notre cote du marché immobilier et du prix des logements actualisée au 1er juillet 2018 paraîtra bientôt. Elle montre que le prix des logements (maisons et appartements) a progressé de 1,2% entre juillet 2017 et juillet 2018.

Au-delà de la moyenne, ce qui frappe c’est l’évolution très hétérogène des prix. Entre Lyon (+8,9%) et Béziers (-6,1%), il y a 15 points d’écart ! Un quart des communes (26% exactement, soit 65 sur 250) enregistre une baisse. Il s’agit de villes de taille moyenne comme Pau (-4,6%), Calais (-3,6%), Saint –Nazaire (-2,7%), Chalon-sur-Saône (-2,7%).

Mais aussi d’agglomérations de plus de 100 000 habitants comme Besançon (-2%), Reims (-0,9%), Toulon (-0,7%), Metz (-0,7%) ou Saint-Etienne (-0,6%).

Baisse des prix dans deux-tiers des grandes villes
Même constat sur cinq ans : le prix des logements n’augmente pas partout, loin s’en faut.

Entre juillet 2013 et juillet 2018, on enregistre un recul des prix dans deux-tiers des grandes villes, avec une chute supérieure à 10% à Saint-Etienne (-20,9%), Calais (-19,5%), Le Havre (-17,5%), Roubaix (-14,6%), Dunkerque (-13,8%), Mulhouse (-13,5%), Pau (-11,3%), Avignon (-10,4%) et Rouen (10,3%).

Au cours de la même période, on note une hausse des prix de plus de 10% à Bordeaux (+26,4%), Lyon (+16,7%), Rennes (+12,8%) et Nantes (+11,5%).

Dans un marché globalement porteur pour le logement, les baisses de prix mentionnées interpellent. Pour un investissement locatif, Le Revenu vous recommande de privilégier les grandes agglomérations qui allient dynamisme démographique et économique.

À commencer par Paris (+3,1% en un an, + 9% en cinq ans) Bordeaux (+6,2%, +26,4%), Lyon (+8,9%, +16,7%), Marseille (+1,3%, -3,4%), Toulouse (+3,2%, +7,5%), Nantes (+4,1%, +11,5%), Lille (+2,8%, +0,3%) et Strasbourg (+0,6%, +0,4%). Des villes où le prix des logements est élevé mais où il existe un vrai potentiel de plus-value immobilière à terme.

La cote complète du marché immobilier et du prix des logements Le Revenu – MeilleursAgents.com est disponible dans nos éditions payantes.

source:lerevenu.com



Partager cette page
LE JOURNAL 10-12-2018
LE JOURNAL 3-01-2018
LE JOURNAL 26-11-2018
LE JOURNAL 19-11-2018
Courtier Immobilier Financement de l'immobilier Interviews Promotion immobilière
INTERVIEW avec mr TAHA BILKHOUJA
INTERVIEW avec CHADLI SALLAMI
INTERVIEW avec l’architecte AMIR TORKI
Bricolage Lamasat Santé dans l'immobilier Techniques de jardinage
Comment préparer et semer son gazon ?
Comment protéger contre un choc électrique?
Emission 28:Poser des galets sur le mur et le sol?
Le monde de l'architecture Les techniques de construction Musées du monde Villes du monde
L’univers du granite
Musée d’Art moderne
Toulouse la ville rose