France: Prix en hausse et volume de transactions record pour l’immobilier

Le marché de l’immobilier ancien a établi un record historique de ventes en 2016, grâce aux taux d’intérêt très bas, tandis que les prix repartaient à la hausse.

C’est un record : avec 848.000 ventes en 2016, le marché de l’immobilier ancien a établi un niveau historique dépassant le précédent point haut de 2006 avec 837.000 transactions, selon les chiffres publiés par les notaires de France. Comparé aux 803.000 ventes de 2015, la hausse est de 5,6 %.

Paris n’a pas suivi la tendance : les ventes ont atteint 34.000 transactions, contre 38.300 en moyenne pendant les années fastes d’avant-crise, de 1999 à 2007. En Ile-de-France, 110.000 appartements anciens ont été vendus l’an dernier, soit 8 % de plus qu’en 2015, et 11 % de plus qu’en moyenne ces dix dernières années.

A noter que les ventes de maisons ont été encore plus dynamiques dans la région-capitale, avec une croissance de 9%, et même +17% comparé à la moyenne des dix dernières années.

Hausse des prix

Les prix des logements anciens ont progressé de 1,8% en France, au 4ème trimestre sur un an, une hausse quasi similaire du côté des maisons (+ 1,7 %) et des appartements (+ 1,9 %). En Ile-de-France, les prix sont repartis à la hausse début 2016 dans Paris, « en raison de la pression de la demande sur ce marché », pour atteindre 4,4 % au dernier trimestre, et même dépasser 8 % dans 4 arrondissements (3ème, 10ème, 17ème et 18ème).

Paris ne compte déjà plus que 4 arrondissements à moins de 8.000 €/m² contre 6 au 1er semestre 2016. Il s’agit des 12ème (7.830 €/m²), 18ème (7.810 €/m²), 19ème (6.920 €/m²) et 20ème arrondissements (7.270 €/m²). Le rapport entre l’arrondissement le plus abordable et le plus onéreux est historiquement faible : le 6ème est 1,76 fois plus cher que le 19ème, contre 2,5 fois début 2001.

Cette hausse, qui s’est progressivement étendue à la périphérie, devrait se poursuivre au printemps 2017, selon des indicateurs avancés, basés sur des avant-contrats. Dans la capitale, les notaires tablent sur un prix  d’environ 8.500 €/m² en avril, avec une hausse annuelle de 5,6 %. En périphérie, la hausse annuelle des prix des appartements devrait être moindre : + 2,3 % en petite couronne et + 1,6 % en grande couronne en avril.

Une demande toujours forte

Pour 2017, les notaires sont relativement confiants sur l’évolution du marché, en raison du désir de devenir propriétaire de nombreux ménages, combiné au manque de placements alternatifs sécurisants et aux incertitudes sur le contexte international, tant au Royaume-Uni qu’aux États-Unis.

Source: www.tempsreel.nouvelobs.com



Partager cette page
Le journal 13-11-2017
Le journal 06-11-2017
Le journal 30-10-2017
Le journal 23-10-2017
Courtier Immobilier Financement de l'immobilier Interviews Promotion immobilière
Snit
Promoteur: Lazreg Tower
Promoteur: Kortine Immobilière
Bricolage Lamasat Santé dans l'immobilier Techniques de jardinage
Comment préparer et semer son gazon ?
Comment protéger contre un choc électrique?
Emission 28:Poser des galets sur le mur et le sol?
Le monde de l'architecture Les techniques de construction Musées du monde Villes du monde
L’univers du granite
Musée d’Art moderne
Musée des Beaux Arts de Berne