France: Immobilier : les ventes de logements baisseraient en 2018

Les ventes de logements devraient baisser dans l’ancien en 2018 en raison de la hausse du taux des crédits immobiliers couplée à celle des prix des logements. Le neuf devrait lui aussi suivre la même tendance avec le recentrage de la loi Pinel dédiée à l’investissement locatif.

Après trois années de croissance, les ventes de logements anciens et neufs devraient baisser en 2018. C’est en effet l’hypothèse privilégiée par Olivier Eluere dans la lettre Perspectives du groupe Crédit Agricole qui vient d’être publiée.

Des taux d’intérêt bas attractifs. Les prochaines années pourraient donc voir un cycle haussier se terminer. La reprise avait débuté en 2015. Les ventes de logements dans l’ancien avaient bondi de 15,2% cette année-là avant de poursuivre leur ascension en 2016 avec une progression de 6%, soit 845.000 logements vendus. Et en 2017, cette tendance s’est encore amplifiée avec une croissance de 12,7% au premier semestre. Pas moins de 935.000 transactions devraient être comptabilisées cette année, un record historique. La croissance du marché s’explique par des taux de crédit très bas depuis plusieurs années qui ont augmenté le pouvoir d’achat des acquéreurs. Car les taux sont passés de 3,8% en 2012 à 1,9% en 2016. Et leur lente remontée depuis décembre 2016 a incité les ménages à anticiper leur projet immobilier afin de profiter de conditions optimales d’où un volume de ventes encore très élevé.

Crédits plus chers. Mais les conditions de financement pourraient être moins favorables aux acheteurs. Les taux des OAT dix ans, les obligations d’Etat qui servent de référence au calcul des crédits à taux fixe, devraient remonter un peu en 2018 en raison de la croissance plus marquée de l’économie européenne. Le taux des crédits immobiliers devrait donc augmenter également, une hausse qui, selon Olivier Eluere, devrait rester modérée car les banques ne devraient pas répercuter intégralement cette augmentation en raison de la concurrence acharnée qu’elles se livrent. La capacité d’achat des ménages s’en trouvera tout de même légèrement dégradée, un mouvement amplifié par la hausse du prix des logements qui a atteint 2,4% sur un an au premier trimestre 2017 et 3,4% au deuxième trimestre 2017. « De quoi rendre les acheteurs plus hésitants et attentistes », analyse Olivier Eluere qui prévoit pour 2018-2019 un repli des ventes de l’ordre de 5% par an dans l’ancien.

Source: https://www.pap.fr/actualites/immobilier-les-ventes-de-logements-baisseraient-en-2018/a19742



Partager cette page
NEWS DU 16-03-2020
NEWS DU 11-03-2020
NEWS DU 09-03-2020
NEWS DU 06-03-2020
Courtier Immobilier Financement de l'immobilier Interviews Les Foires Promotion immobilière
Interview avec M.Nejib snoussi directeur général de l’Habitat
Interview avec M. SAADAK YOUNES
Interview avec M. Abdel Hamid LAMIRI
Bricolage Lamasat LE MAGAZINE Santé dans l'immobilier Techniques de jardinage
EMISSION 5
EMISSION 4
Emission 3
Le monde de l'architecture Les techniques de construction Musées du monde Villes du monde
L’univers du granite
Musée d’Art moderne
Toulouse la ville rose