Algérie – OPGI : Moins d’un quart des loyers recouvrés au premier semestre, des expulsions envisagées

Moins d’un quart  du montant des loyers ont été perçus par les OPGI. Loin du «ratio admis» s’alarme le Directeur général du logement dans une note, datée du 2 aout, aux DG des OPGI.

 En dépit des mécanismes mis en œuvres pour améliorer le taux du recouvrement des loyers des OPGI, celui-ci n’a pas dépassé 24,05% du montant total au premier semestre 2017. L’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) n’arrive pas à recouvrer ses créances auprès des locataires.

 Les résultats obtenus qui sont au deçà du ratio admis » souligne  le Directeur général de logement qui a appelé à des mesures urgentes pour « une meilleure récupération des loyers à l’effet d’améliorer la trésorerie des offices » leur permettant dans un court terme « de faire face aux charges d’exploitation » (masse salariale, entretient courant du par immobilier, grosses réparations, autres dépenses de fonction.).

 Le directeur général du logement demande à ce que la tâche du recouvrement soit confier aux directeur adjoint ou chef du département gestion et maintenance du patrimoine. « L’évaluation des cadres concernés et la composante variable brute relative à ce critère sera prise en considération à hauteur des résultats obtenus », précise-t-il.

Source: http://www.algerie360.com/economie/economie-algerie/algerie-opgi-moins-dun-quart-des-loyers-recouvres-au-premier-semestre-des-expulsions-envisagees/



Partager cette page
NEWS DU 16-03-2020
NEWS DU 11-03-2020
NEWS DU 09-03-2020
NEWS DU 06-03-2020
Courtier Immobilier Financement de l'immobilier Interviews Les Foires Promotion immobilière
Interview avec M.Nejib snoussi directeur général de l’Habitat
Interview avec M. SAADAK YOUNES
Interview avec M. Abdel Hamid LAMIRI
Bricolage Lamasat LE MAGAZINE Santé dans l'immobilier Techniques de jardinage
EMISSION 5
EMISSION 4
Emission 3
Le monde de l'architecture Les techniques de construction Musées du monde Villes du monde
L’univers du granite
Musée d’Art moderne
Toulouse la ville rose